29ème Estivales Photographiques du Trégor : Lannion - Cavan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

du 30 juin au 29 septembre 2007

Antoine de Givenchy

« De l’enfance, il en est comme de la vie des adultes, elle est multiple et variée.
Partance,  mouvance,  voilà  ce qu’elle évoque en moi ce soir.
Mais l’enfance ce peut-être aussi plus prosaïquement l’enfant, en l’occurrence ici, les enfants, les miens. Les enfants qui sont partie intégrante de ce genre à part entière qu’est la photographie de famille.
Une famille entourant une chaise vide, un portrait, une paire de toutes petites chaussures sur une table, des enfants sur la plage, l’Arizona, voilà ce que l’on trouve au fond de la boîte « famille 1». D’autres, par la suite, sont venues s’empiler sur la première.

Antoine de Givenchy - Gladys 2006
© Antoine de Givenchy - Gladys 2006

L’enfant, les enfants seraient à l’origine, à tout le moins le motif récurrent, de ce qui est devenu au fil du temps une série photographique. La photo de famille était, ai-je lu quelque part, l’affaire des femmes : chez François Mauriac c’est sa mère qui photographiait à l’aide « du vieux Kodak qu’elle tenait sur son ventre » , chez Hervé Guibert, sa grand-mère, qui entassait les « petits souvenirs d’importance », chez moi notre mère.
Le fait d’être photographe expliquerait il seul ce changement ? Probablement pas.

Antoine de Givenchy- Gladys 2000
© Antoine de Givenchy- Gladys 2000

Je laisse à qui veut le soin de répondre à cette question, ainsi qu’à celle toute aussi insistante et intéressante du « pourquoi photographier ses enfants, sa famille, le temps qui passe »..., en n'oubliant pas ces propos de Régis Debray : « Les immortels entre eux ne se prennent pas en photo. Dieu est lumière, seul l’homme est photographe. Car seul celui qui passe, et le sait, veut rester. » Ceci dit, même les immortels, souvent par le biais de l’image, ne détestent pas se rappeler à notre bon vieux souvenir.
Alors ne s’agirait-il que d’un simple rituel, celui du souvenir ? »
Antoine de Givenchy 

Antoine de Givenchy, né en 1959, vit et travaille en Côtes d’Armor. Il reçoit les Prix Kodak de la Critique et Air France-Ville de Paris en 1989, et le prix Gilbert Betoux en 1999.


Principales expositions : Le Légué, musée de la ville de Saint Brieuc ; Ports et Cargos , Le Cap, Brest ; Par-delà les chemins, Château de Roche Jagu, Ploézal ;  37, av. .... , Forum de l'Image, Blagnac ; L'Amérique des grands chemins, Musée national de

Blérancourt ; Voyage, Galerie Camera Obscura, Paris ; Transphotographie, Galeries Fnac.


Bibliographie : A l'abri de la lumière, 1996 ; L'Amérique des grands chemins, 1996 ; La ville qui retient la mer, 2000 éd. Filigranes ; Les saisons de la vigne dans le Luberon, 2000, éd. Hoëbeke.

 

Entrée libre 

Maison des Arts,  rue Charles et Henri Avril, 22140 Cavan
du 30 juin au 28 juillet 2007

samedi 30 juin à 18h30 à l'Imagerie : rencontre avec les photographe

de 14h30 à 18h30 sauf dimanche et férié

L'Imagerie, 19 rue Jean Savidan, 22300 Lannion
Tfax 02 96 46 57 25
l-imagerie@wanadoo.fr


 
Fermer la fenêtre