P

33ème Estivales Photographiques du Trégor : Lannion / Tréguier / Pleumeur-Bodou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du 2 juillet au 1er octobre 2011

Eric Dessert

Éric Dessert poursuit depuis bientôt trente ans un travail photographique d’une rare cohérence : ayant su trouver la pratique, la forme la plus fidèle à son regard, il s’y tient avec constance, affirmant une vision profonde et personnelle, sans concession à l’air du temps.
Photographe d’une terre et de ses habitants, il rassemble dans ses images les signes et les liens qui les unissent, mettant en évidence combien l’homme et le paysage se façonnent mutuellement.
C’est pour enregistrer la présence même des lieux, des êtres, des objets, qu’Éric Dessert a choisi de travailler à la chambre grand format et de tirer ses négatifs par contact. Il nous offre ainsi des miniatures riches de détails, sortes d'empreintes du monde que l'on doit approcher et contempler avec intimité.

« Comment dire les choses avec le cœur, l'intelligence du simple qui ne peine jamais à porter sa chambre, à trouver naturellement les gestes du corps, art du corps et de l'esprit, pour faire une image parfois avec beaucoup de chance, souvent laborieusement mais toujours avec foi ! Et puis le voyage m'a toujours plongé dans cet état d'attention si propice à la photographie : dès lors, je ne pense plus qu'à cela, 24 h sur 24, cinq semaines durant, le temps de cette vie dans le monde et non pas hors du monde, à la recherche incessante d'une sorte d'acuité aux choses. Et lorsque le bonheur d'une image vient à surgir, c'est un état de félicité qui vous envahit tout le corps et l'esprit. Plus de fatigue, plus de blues, rien que de la joie au sens le plus pur, le plus généreux du terme, une joie reçue du sujet. Lorsque l'on a goûté une seule fois à cela dans sa vie, on n'a de cesse de vouloir retrouver cet état de l'âme, ce paysage intérieur qui donne tant de sens à notre existence, qui nous rend plus disponibles au monde, plus généreux aux hommes, moins à l'écoute de nos propres maux, moins sujets à nos propres démons. L'image photographique comme un acte d'amour ultime pour le monde. » (E.D.)

À l'invitation du Centre culturel français de Cluj (Roumanie), Éric Dessert a parcouru les routes de Transylvanie en automne 1992 et en hiver 1993. Il a fixé dans ses photographies les traces d'une vie rurale appelée à disparaître, tout au moins à changer radicalement.

Éric Dessert (1957) est diplômé de la section « humanités photographiques » à l’Institut Saint-Luc de Tournai (Belgique), sous la direction du professeur Jan Maertens. En 1994, il est nommé professeur associé à l’École supérieure de l’Image Le 75, à Bruxelles. Il est représenté par la galerie Camera Obscura (Paris). Nourrissant son œuvre de ses voyages, il a parcouru entre autres la Roumanie, l’Estonie, la Géorgie, le Japon et la Chine, à plusieurs reprises. Il consacre son art, proche de l’ascèse, au monde rural.
Il est l'auteur de
Géorgie (éd. Créaphis), Japon, les premiers bruits du soleil (éd. Lieux Dits), Littoral, parc national de Port-Cros (éd. Filigranes) et Une autre Chine (éd. Lieux Dits).

 

© Eric Dessert-Roumanie 1992-courtesy Camera Obscura-contact 4x5inches© Eric Dessert-Roumanie 1992-courtesy Camera Obscura-contact 4x5inches
© Eric Dessert-Roumanie 1992-courtesy Camera Obscura-contact 4x5inches

Retour

 


©© L'imagerie 2002 - Création : B.Masson